Un accompagnement basé sur l'écoute et la bienveillance

Je propose une approche globale centrée sur la personne et son histoire. Je Me specialise dans la douleur chronique et travaille main dans la main avec chaque personne pour diminuer leurs douleurs. Je m’appuie sur différentes techniques, et j’utilise notamment la thérapie de retraitement de la douleur développée par le centre de psychologie de la douleur des Etats-Unis. J'utilise egalement l'Hypnothérapie pour réaliser un travail émotionnel autour de la douleur chronique et des traumatismes pouvant avoir participé à sa mise en place.

Origine de la douleur chronique
La douleur chronique et le cerveau

Le travail thérapeutique en quelques mots

A l’aide des informations recueillies lors de notre première rencontre, je vous proposerai un suivi adapté à vos besoins. Je vous accompagnerai avec écoute et bienveillance tout au long de votre travail de thérapie.

Une partie de ma méthode vise à désactiver la douleur en modifiant les voies neuronales dans le cerveau, ce qui nécessite de diminuer le niveau de danger perçu par ce dernier.

Cette notion est particulièrement importante, car c’est en diminuant ce niveau de danger perçu que vous pourrez diminuer la douleur. Le cerveau des personnes souffrant de douleur neuroplastique (douleur n'ayant pas d'origine physique) est en état d’alerte constant, c’est-à-dire qu’il réagit de manière disproportionnée aux stimulations physiques et psychologiques de la vie quotidienne.

D’une part, le cerveau surréagit aux sensations corporelles et à la douleur qu’il considère comme étant dangereuses. Vous devrez donc vous convaincre et « apprendre à votre cerveau » que cette douleur n’est pas dangereuse pour vous, puisque elle n’a pas de cause structurelle mais résulte simplement d’une erreur d’interprétation commise par le cerveau. D’autre part, le cerveau n’étant pas capable de distinguer un danger physique d’un danger psychologique, une douleur neuroplastique peut être le résultat d’un danger émotionnel perçu par le cerveau. Il est par exemple très courant que la douleur chronique se développe à un moment stressant de la vie. Chez les personnes concernées, il faudra donc également apprendre à votre cerveau que vos émotions ne sont pas dangereuses. Grâce à différentes techniques, vous pourrez diminuer le niveau global de danger perçu par votre cerveau et réduire son niveau d’alerte.

Pour approfondir le travail thérapeutique, un travail sur les émotions et les traumatismes impliqués dans la douleur chronique pourra également être réalisé grâce à des séances d'hypnothérapie. Ce travail de fond permettra lui aussi de diminuer significativement le niveau de danger perçu par votre cerveau.

L'ensemble de ces techniques permettra de créer de nouvelles voies neuronales de sécurité et de bien-être.  La douleur pourra ainsi diminuer, voire disparaître totalement.

Il est important de noter que la douleur chronique est intimement liée à une émotion, la peur. Le cerveau perçoit un danger et crée une douleur qui, en retour, crée de la peur chez la personne concernée. Plus la personne a peur de la douleur, plus elle envoie des signaux de danger au cerveau, ce qui a pour effet d'augmenter la douleur. Le cycle douleur-peur-douleur est un facteur important de la douleur chronique. En vous libérant progressivement de la peur, vous briserez ce cycle et vous apprendrez à votre cerveau que votre douleur n'est pas dangereuse. Cela permettra de diminuer le niveau de danger perçu par le cerveau et de réduire la douleur.

Pour les personnes dont la douleur a une origine physique connue (maladie inflammatoire, arthrose...), les techniques proposées ci-dessus pourront également être utiles pour diminuer et gérer de la douleur.

Mes outils pour réduire la douleur chronique

La thérapie de retraitement de la douleur développée par le centre de psychologie de la douleur des Etats-Unis

L'une des techniques de cette thérapie de retraitement de la douleur est le suivi somatique (ou tracking somatique). Le suivi somatique est une combinaison de pleine conscience, de réévaluation du danger perçu, et d'induction d'affects positifs. Le but du suivi somatique est de vous aider à percevoir la sensation douloureuse (ou vos émotions) comme non dangereuse, désactivant ainsi le signal de la douleur. Cet outil permet également de vous libérer de la peur intimement liée à vos douleurs.

Cette méthode, développée par le centre de psychologie de la douleur des Etats-Unis auprès duquel je me suis formé, est extrêmement efficace dans le traitement de la douleur chronique. Son efficacité a notamment été démontré dans une étude discutée dans la publication scientifique suivante : Ashar Y.K. et al ; Effect of pain reprocessing therapy vs Placebo and usual care for patients with chronic back pain, a randomized clinical trial ; 2021, JAMA Psychiatry.

Je vous invite à regarder ma vidéo d'introduction au tracking somatique, pour découvrir cet outil.

L'hypnothérapie

L'hypnothérapie est l'utilisation de l'hypnose à des fins thérapeutiques. L'hypnose est un état naturel et spontané dans lequel nous entrons et sortons plusieurs fois par jour. C'est par exemple le cas lorsque l'on est dans nos pensées ("dans la lune"), ou lorsque l'on perd la notion du temps au volant d'une voiture. L'état d'hypnose est donc un état ou l'on est "là" et "pas là" en même temps, un état qui permet d'approcher l'inconscient tout en restant conscient. En état d'hypnose, la sensorialité est augmentée, la personne est donc plus réceptive aux bruits qui l'entourent, ce qui permet au thérapeute de faire des suggestions. L'inconscient pourra traiter ces suggestions, et mettre en place les changements dont la personne a besoin. Le travail est toujours réalisé par la personne et son inconscient, le thérapeute ne fait qu'accompagner ce travail.

J'utilise principalement l'hypnothérapie pour réaliser un travail en profondeur sur les émotions liées à la douleur chronique ainsi que les évènements qui ont pu conduire à son apparition (traumatismes, stress). Le travail en hypnothérapie ne se limite donc pas à la prise en charge du symptôme "douleur", mais vise à travailler sur les causes possibles de son apparition.

Les techniques issues des travaux du Docteur John Sarno sur la douleur chronique

J’applique également les outils développés par le Docteur John Sarno, médecin américain, qui a été le premier à mettre en évidence l’importance du cerveau et des émotions dans la douleur chronique. Il a développé une méthode de traitement de la douleur, pouvant être appliquée chez soi. Cette méthode se base sur un travail émotionnel autour de la douleur et permet également de diminuer le niveau de danger perçu par le cerveau, et donc de réduire les douleurs.

Photo du docteur john sarno

Vous souhaitez être accompagné dans votre gestion de la douleur chronique ?
Je suis thérapeute spécialisé et vous accompagne avec écoute et bienveillance pour vous libérer de vos douleurs.