Publié le    
13/8/2022
Mis à jour le   
23/11/2022

Douleur chronique Caen : Le traitement des douleurs à Caen - 14033 est pris en charge par le CEDT "CHRU GEORGES CLEMENCEAU - CAEN". Dr WIART est le médecin référent du centre.

CHRU Georges Clemenceau - Caen



Suivi de la douleur à Caen : CHRU GEORGES CLEMENCEAU - CAEN

Centre de la douleur chronique de Caen : CHRU GEORGES CLEMENCEAU - CAEN

Quel est le rôle du centre douleur chronique de Caen

Un centre de la douleur chronique aussi appelé CEDT ou Centre d'Evaluation et de Traitement de la Douleur (e.g. CHRU GEORGES CLEMENCEAU - CAEN) est un organisme médical où sont reçues les patients souffrant de douleur. Ces lieux, comme à Caen, ont pour fonction d’évaluer la douleur, de diagnostiquer de potentielles maladies ou causes physiques pouvant en être à l’origine, et de les traiter. Ces protocoles comprennent souvent un traitement médicamenteux, parfois accompagné de techniques de gestion de la douleur. Toutefois, la thérapie de la douleur en France reste limitée par le nombre de médecins et le temps accordé aux patients, ainsi que les types de thérapies mises en oeuvre. De surcroît, le délai d’attente pour une prise en charge dans un centre anti-douleur dépasse majoritairement six mois.

CHRU GEORGES CLEMENCEAU - CAEN

Ce centre de traitement de la douleur se situe à Caen. {{cedt-component}}

Le rôle d’un thérapeute spécialiste de la douleur chronique

L’accompagnement d’une personne souffrant de douleur doit tout le temps être basé sur l'écoute et la bienveillance. L'accompagnement doit être adapté à chaque personne et son histoire avec la douleur. Ce sont ces bases fondamentales que j’applique pour accompagner les personnes souffrant de douleur. Dans cette optique, je mets en pratique les différentes approches et techniques qui m'ont, au cours des dernières années, permis de réduire mes douleurs. J’utilise notamment la "Thérapie de Retraitement de la Douleur" développée par le centre de psychologie de la douleur des Etats-Unis, dont l'objectif est de désactiver les voies neuronales de la douleur lorsque cette réaction est “innapropriée”. Cette thérapie, qui a en particulier fait l’objet d’une étude scientifique concluante publiée en 2021, est particulièrement efficace dans la prise en charge de la douleur chronique. Je pratique également l'Hypnose pour mener un travail sur le vécu de la personne , plus particulièrement relatif à la douleur chronique et des évènements traumatisants pouvant avoir participé à son apparition. Dans ce contexte, je mets en oeuvre différentes méthodes pour ce travail émotionnel, comme les études du docteur John Sarno sur les émotions enfouies, et leur lien avec la douleur. Je propose un suivi notamment pour :

  •   la migraine
  •   le mal de dos
  •   les douleurs cervicales
  •   les douleurs au ventre
  •   les symptômes de la fibromyalgie

Pour les personnes dans la ville de Tours et ses environs (Indre-et-Loire, 37), je consulte au sein de mon cabinet à Joué-lès-Tours, et je propose en outre un accompagnement à distance en visioconférence et à domicile.

Douleur chronique : définition

La douleur chronique est la plus part du temps définie comme perdurant depuis au moins trois mois. Celle-ci peut se voir présente dans chaque partie du corps. La douleur chronique est d'ordinaire accompagnée d’autres symptômes tels que la fatigue, la dépression, les troubles du sommeil, ou alors l'anxiété. La douleur chronique peut certaines fois être générée par une cause sous-jacente, telle qu’une maladie inflammatoire ou une anomalie structurelle, et il est préférable de passer par les vérifications médicales nécessaires à l’aide d’un praticien spécialisé dans le domaine, comme par le biais d’un centre anti-douleur. Pour autant, pour une multitude de en cas de douleurs chroniques, aucune cause structurelle n’est découverte. De nombreuses études scientifiques récentes ont montré que la cause de la douleur chronique se trouve souvent dans le cerveau. Si nous souffrons d'une expérience de douleur, des voies neuronales se créent dans le cerveau, dans le but faciliter la prochaine expérience. Chez de nombreuses personnes, ces voies sont inactives {tant} qu’aucune lésion n’est présente, donc la douleur est activée de façon appropriée dès lors qu'une telle lésion a lieu. Cependant, chez la majorité des individus souffrant de douleur chronique, ces voies neuronales sont actives malgré l’absence de lésion. Ainsi, la douleur a été mémorisée par le cerveau, qui la manifeste de façon “inappropriée”. Et plus on fait l’expérience de la douleur, plus ces voies neuronales “se consolident”. La douleur devient ainsi une habitude, comme marcher ou bien la bicyclette peuvent l’être.